Actions

Comment gagner en bourse (Partie 2/3)

Voici la deuxième partie de la série de 3 articles. Si vous avez raté la première partie, c’est ici.

Pour obtenir une performance supérieure à celle du marché, par exemple 15% par an. Le secret c’est d’agir différemment de ce que fait la majorité des gens. C’est un truisme mais nous allons voir que cela n’est pas si facile que cela.

En fait il faut d’abord fuir comme la peste le consensus du marché. Fuyez les actions à la mode, les recommandations des journaux. Peut-être s’agit-il d’excellents conseils, mais le prix payé reflètera très souvent la qualité de l’action et vous risquez de faire partie des derniers investisseurs à vous positionnez, et serez condamné à voir l’action se mettre à baisser.

Ensuite il faut investir dans ce que vous connaissez. Si vous investissez dans un domaine que vous maitrisez, alors vous avez un avantage par rapport à un analyste financier qui aura moins de connaissance que vous. Cela peut-être le secteur dans lequel vous travaillez. Ou des entreprises de votre région que vous connaissez. Ou encore des entreprises dans lesquelles vos amis travaillent ou dont vous êtes client. Si vous pouvez constater que l’entreprise se porte bien, alors il y a de fortes chances que vous allez aimer cette action. Mais nous en reparlons plus tard.

Dernier point, il faut regarder la valeur de la société par rapport à son bénéfice ou par rapport à ses actifs si la société ne dégage pas de bénéfices. Pas par rapport à son dividende, j’insiste, mais par rapport à son bénéfice c’est-à-dire l’argent que l’entreprise a gagné après avoir payé toutes ses dépenses d’investissements. Le ratio entre les bénéfices et la valeur de l’entreprise doit être inférieur à 15. S’il est supérieur à 15, vous risquez de payer trop cher.

Voici comment cette méthode peut s’appliquer sur un cas concret. En tant que client vous connaissez peut-être la très grande qualité du service du site Booking.com. Cet site est opéré par le groupe Priceline, côté sur le Nasdaq (code PCLN). Ce groupe est également propriétaire de Kayak.com (racheté en 2012 pour 1,8 milliards de dollars), un comparateur de voyages (vol, hotels,..)

  • L’activité du groupe est rentable et en croissance. En 2013, le groupe a ainsi dégagé des revenus de près de 6,8 milliards de dollars, en croissance de 29% par rapport à 2012. Et sa rentabilité nette après impôts a été de 1,9 milliards de dollars soit 28% des revenus.
  • Une des clés de la rentabilité c’est la position de leadership construite par le groupe. Sur la réservation d’hotels, Booking est en effet devenu incontournable. Face à fournisseurs (les hoteliers) relativement fragmentés, le groupe a construit un site web plébiscité par les clients particuliers. Les points forts de ce site sont la simplicité, l’ergonomie, les prix. Aujourd’hui c’est un actif très fort car un carrefour de trafic que Booking monétise auprès de ses hôteliers partenaires.
  • Deuxième force du groupe, le déploiement à l’international est bien mené. Le groupe est présent dans près de 200 pays et possède ainsi des relais de croissance futurs.
  • Enfin le bilan est solide, peu de dettes, des liquidités et surtout un cash flow important qui permet de financer la croissance.
  • Regardons à présent la valorisation. Côté au NASDAQ, l’action du Groupe Priceline se négocie autour de 1,270 dollars. Avec 61,265,160 actions en circulation, cela valorise le groupe à 77,8 milliards de dollars.
  • Avec un ratio cours bénéfices de 41, la valeur se paye au-dessus du ratio cible de 15, et même au-delà du taux de croissance de ses bénéfices. Il ne faut donc pas investir et chercher une autre opportunité mais vous voyez la logique. Du bon sens et de la discipline.

Dans la troisième partie de cette série d’articles, je répondrais à la question de savoir s’il y a un bon moment pour investir en bourse et je vous dévoilerais le service que j’utilise pour gagner en bourse tout en dormant sur mes deux oreilles.

N’hésitez pas à partager cet article avec vos relations si vous pensez qu’il peut leur être utile et à me contacter pour me faire part des principaux problèmes que vous rencontrez pour investir en bourse

Bons investissements,

5 Commentaires

  • Bonjour!

    Excellente synthèse d’investissement, pleine de bon sens. Il est effectivement primordial de s’assurer de ne pas surpayer un titre, il faut respecter deux critères très précis:

    1-obtenir selon des prévisions de croissance raisonnables un rendement potentiel annualisé d’au moins 14% (dividende inclus).

    2-Demeurer très prudent avec les titres à fort PER, souvent, ils ne font qu’augmenter de beaucoup le niveau de risque associé à l’investissement, sans pour autant offrir un rendement supérieur.

    Martin
    http://www.investir-a-la-bourse.com

  • Martin, tu as raison, les titres à fort PE contiennent un élément de risque supplémentaire. Si je reprends le cas de booking en imaginant que le PE redescende à 20 d’ici 5 ans, la société devrait avoir doublé ses profits pour garder la même capitalisation.
    Pourtant il est probable que le PE se mette à baisser lorsque les perspectives de croissance vont se normaliser. Or avec l’augmentation de sa taille il sera plus difficile d’aller chercher des croissances à 40%. Il se suffit donc pas de trouver des entreprises extraordinaires, il faut aussi pourvoir les payer à un prix ordinaire.

  • Bonjour Tanguy,
    Vos paragraphes en partie 2 me font fortement penser au livre de Lynch je me trompe ?
    En partie 3 vous parlez de l’IF je suis très intéressé d’avoir votre avis à jour car les commentaires lu sur votre dernier rapport mensuel (janvier 2017) m’inquiète un peu.
    Peut-être avez vous également déjà testés les daubasses ?
    Merci pour votre avis éclairé et bonne semaine.

    • Bonjour Etienne, oui je recommande d’ailleurs la lecture des livres de Peter Lynch, un de mes investisseurs préférés ! Il est partisan de l’analyse fondamentale pour investir en bourse.
      Mon avis sur l’IF:
      C’est selon moi le meilleur outil pour investir dans la valeur. J’y ai souscrit pour bénéficier des analyses de Serge Belinski (Monsieur x100 depuis 2003, lire l’interview ici)
      L’histoire nous dira si la performance future sera au rendez-vous, en tout cas la qualité du gérant est indéniable… c’est pour cela que je suis client de ce service
      Et pour les Daubasses, comment avez vous deviné ? Oui j’ai été client il y a quelques années entre 2010 et 2014 mais j’ai finalement arrêté. A l’époque, je n’avais pas la patience de tenir les positions ‘hard value » et je suis tombé par malchance sur une année ou leur rendement était négatif, 2011. Mais le service est de qualité et l’approche systématique doit fonctionner sur le long terme. D’ailleurs leur performance parle pour eux !

      • Bonjour Tanguy, cela fait une semaine que j’ai craqué sur l’offre cote française. J’arrive un peu tard pour certaines analyses, en moins de 6 mois ils ont au moins repéré à l’avance et 1-bagger et un 4-bagger. Même s’il est trop tard pour moi pour en profiter je pense que cela devrait être rentable d’ici novembre 2017.

Laisser un commentaire

Apprenez à faire travailler votre argent

Téléchargez gratuitement le guide "Comment investir et construire votre indépendance financière"

Votre email est en sécurité