Immobilier USA Investir Psychologie

Se décider à investir: pourquoi j’ai acheté une cinquième maison aux USA

Dilemme : Pour ou ContreVous avez peut-être pris récemment une décision d’investissement. Ou vous hésitez en ce moment à prendre une décision? Comme vous, je me pose aussi des questions à chaque décision. Avant de se décider, on a souvent peur de se tromper. Et en même temps, on regrette souvent a posteriori de ne avoir choisi les meilleurs investissements.
Voici l’exemple de mon dernier investissement dans l’immobilier aux USA. J’espère que cela pourra vous aidez, si vous hésitez.

Il y a un mois, une opportunité s’est présenté et j’ai bien réfléchi avant de me décider.

C’était pour acheter une maison aux USA à Atlanta. L’un de mes agents sur place m’a fait part d’une vente en cours pour une maison à 40,000 dollars, rapportant un loyer à 1,000 dollars.

Sur le papier, j’ai d’abord été séduit car 1,000 par mois cela veut dire un rendement locatif brut de 30%. Très élevé, même pour les USA ou par expérience, trouver du 15% brut est déjà bien.

Pourtant j’ai hésité au moment de prendre ma décision. Pour 3 raisons.

  • D’abord, l’immobilier aux USA représente déjà une part significative de mon patrimoine et là je repartais pour augmenter encore la part
  • En plus cela voulait dire utiliser toutes mes liquidités disponibles pour le financement. Donc je ne pourras plus saisir une autre opportunité dans les prochains mois.
  • Enfin, pour atteindre ce niveau de rentabilité, la maison est en fait séparé en 2 appartements, loués chacun à 2 locataires différents pour 500$ chacun. Avec surement plus de vacances à gérer, peut-être aussi plus de dépenses de maintenance à cause d’une rotation plus forte des locataires. Et dans un quartier qui sans être mal famé, n’était pas non plus le meilleur d’Atlanta.

Donc j’ai hésité avant de me lancer. Et puis j’ai tenté ma chance. J’ai fait une offre à 38,000 $ qui a été accepté.
Bien sur, toutes les questions que je me posaient restent d’actualité. Mais j’ai une marge d’erreur car le prix payé est bas. A l’inverse, si tout se passe bien, l’investissement sera rentable.

La bonne nouvelle, c’est que le premier loyer vient d’être crédité sur mon compte. Cerise sur le gâteau, mon agent m’a appelé pour me proposer… de remettre la maison en vente. En effet, l’agent a reçu une trentaine d’appels pour visiter la maison (il avait laissé l’annonce en ligne après la vente) et pense qu’elle peut se vendre autour de 45,000$. Est ce que je vais suivre son conseil? Pour l’instant non, je pense que le prix de la maison peut encore monter. C’est aussi ce que disent les expert que j’ai interviewé.

Et vous, quelle décision d’investissement allez vous prendre ? Est ce que vous hésitez ? Dites moi dans les commentaires ci-dessous ce qui vous fait hésiter.

Si vous disposez d’un budget supérieur ou égal à 100 000€, il est intéressant pour vous de l’investir dans l’immobilier aux États-Unis. Complétez le formulaire ci-dessous pour avoir plus d’informations et être mis en relation avec François Braine-Bonnaire. François est un français qui a réussi à bâtir un mini empire dans l’immobilier aux États-unis grâce à sa société USA-IMMO.com. Il a ce jour accompagné l’achat de près de 400 maisons à visée locative par des investisseurs particuliers francophones.

Bons investissements

8 Commentaires

  • L’investissement immobilier demeure le meilleur en ce moment et depuis toujours d’ailleurs. Si vous avez acheté à 38000$, je crois que c’est un bon prix. Vous avez bien fait de faire une offre à ce prix la. Maintenant, quant à la revendre 45000$ et faire 8000$ de profit moins le 5% de la commission de l’agent, c’est à vous de voir. Moi, je garderai la maison aussi longtemps que possible.

    • Oui Aitbrad, pour l’instant je vais la garder quelques années. On verra ensuite ce que fait le marché. Si il devient possible dans quelques années avec une belle plus value, je regarderais. Pour l’instant, je reste patient.

  • 500 dollars par mois de loyer ….alors oui , le quartier ne doit pas etre terrible ..moi comme americai moyen , mon minimum est 1200 dollars par mois , ou alors il faut vivre avec le fusil a pompe …un dans la voiture , et un dans le logement

    • Comme souvent, on trouve une forte rentabilité locative dans les quartiers moins cotés. Le profil des locataires peut etre plus risqué. Mais heureusement, il ne s’agit quand même pas d’un quartier de trafiquants 🙂

  • Bonjour,
    Interessant même si surpris par le niveau de rentabilité. J’aurais juste une question, comment faites vous pour gérer tout cela à distance ? Et quels sont alors les coûts engendrés ? D’avance merci.

    • A distance, beaucoup de choses se font par internet ou telephone. La maitrise de l Anglais est nécessaire pour bien se faire comprendre mais dans mon cas, cela reste limite car c est l agence sur place qui gère le bien au jour le jour.
      Aujourd’hui le téléphone et internet n engendrent pas vraiment de coût heureusement

  • Bonjour

    Quand vous parlez d’agent sur Atlanta ,parlez vous des realtors ou est ce des connaissances perso?
    A propos de votre ami en Floride ,ce qu’il propose est à 10% et non à 30% malheureusement…
    Bien cordialement

    • Bonjour Bernard,
      sur Atlanta, je suis passé par un agent immobilier (realtor) qui m’a effectué la vente puis pris le bien en gestion. Malheureusement, il n’existe en effet pas de biens à 30% 🙂
      Mais 10% c’est déja très convenable dans l’environnement actuel et je pense qu’avoir une partie de son patrimoine en dollar reste une sécurité.

Laisser un commentaire

Apprenez à faire travailler votre argent

Téléchargez gratuitement le guide "Comment investir et construire votre indépendance financière"

Votre email est en sécurité