fbpx
Gérer son argent Investir Psychologie

Comment se donner les chances de réussir ?

Ecrit par Tanguy
En investissement, pour réussir, il est aussi important de savoir quand parier que de savoir ne pas le faire.
Cette citation vient du livre Principes de Ray Dalio. Il illustre l’erreur d’investisseurs qui ont parié en bourse juste avant la chute de Lehman, pensant que le marché avait atteint un point bas.
Il est évidemment important de savoir quand investir pour réussir.
J ai pris le parti d’investir dans l’immobilier aux USA en 2010.  Les prix étaient bas, les loyers stables, le rendement locatif élevé, le dollar faible, le cadre légal sûr. Je pouvais avoir tort mais j’ai calculé que je mettais beaucoup de chances de mon côté pour réussir.
En bourse, lorsque j’ai commencé le portefeuille passif en 2014, les conditions n’étaient pas idéales. La bourse était déjà bien remontée de ses plus bas et il y avait beaucoup d’incertitudes. Mais je savais que, à horizon 10 ans ou plus , ce placement serait probablement performant.
En 5 ans, la performance de mon PEA m’a totalement bluffée ! +32% par an ! Soit un capital multiplié par 4,5 ! Et beaucoup de sceptiques sont restés sur le bord de la route, par peur de perdre.
Est ce que je continue toujours en 2019? Oui. En partie car les taux sont à 0%. Alors que les actions européennes servent du 6%.
Je ne fais pas de pari a la hausse ou à la baisse. Si la hausse continue tant mieux!
Si la bourse baisse de 50% je vendrais une partie de mon immobilier aux USA pour le renforcer, je profiterai des soldes.
Si tout s’effondre, je m’installerai a la campagne… mais je n’y crois pas
Selon moi le plus probable, c’est que le système capitaliste continue à fonctionner. En espérant que les inégalités se réduisent pour une société plus harmonieuse.

Il est difficile de prédire l’avenir et la bourse peut tout aussi bien continuer à progresser que baisser soudainement.

A un moment une récession (contraction de l’économie) ou une dépression (reflux de l’endettement) peuvent survenir. Il faut donc être prêt. Ne pas être trop endetté, avoir une et idéalement plusieurs sources de revenus.
En attendant, il est possible que les actions enclenchent une phase mania ou les sceptiques finissent par se joindre à la fête. Tout est possible, nous l’avons vu récemment sur le bitcoin, la plus grosse bulle depuis 10 ans.
Pour être plus fort, la seule solution est de se former et d’apprendre les principes de l’investissement.
Y renoncer revient a accepter des rendements médiocres.
Je vous souhaite le contraire

CE QUE J’AI APPRIS – Mes lectures

  • Principles For Navigating Big Debt Crises By Ray Dalio, le gestionnaire du fonds Bridgewater (160 Milliards de dollars d’actifs !)
    (ou gratuit en pdf sur le site de l’auteur)
    Une somme passionnante, analysant différents types de crises économiques et boursières. J’ai en particulier beaucoup aimé l’analyse détaillé de la crise des subprimes, étayé par les acteurs clés du moment (la FED, le Trésor,..). Et ou l’on comprend que la création monétaire (QE) n’est pas forcément synonyme d’inflation comme on peut le lire souvent
  • Histoire mondiale de la spéculation financière de Charles Kindleberger. Un classique sur l’histoire de la spéculation depuis 400 ans: le contexte change mais le monde a toujours connu (et connaitra) des crises. Le savoir, permet de garder la tête froide, avant et lorsqu’elles arrivent.
  • Une interview du trader Paul Tudor Jones sur CNBC. A l’inverse des annonciateurs du krach, il indique que a politique monétaire et fiscale accomodante des USA pourrait continuer à faire grimper les marchés actions. Et que les prochaines élections présidentielles seront décisives: une défaite de Trump pourrait en effet faire baisser les actions. Mon avis: comme le dit le CEO de Paypal, qui participait à cette interview, prédire les marchés est un « game’s fool ». Le plus sage est d’être prêt à s’adapter à endurer les évolutions du marché et à en saisir les opportunités

PORTEFEUILLE

  • Le portefeuille est toujours majoritairement investi (59%) en immobilier US. Je suis propriétaire de 5 maisons. Sur Novembre le cash flow est de -592 USD. Comme on me pose régulièrement la question, je reçois mes loyers nets en dollars sur un compte Bank of America
  • Les actions sont le 2ème poste le plus important (26%), j’applique la stratégie passive d’investissement à long terme. Mon portefeuille est accessible à tous les membres de la formation PEA
      • Le PEA progresse de 4,3% sur le mois soit une progression de 357% depuis juin 2014, soit une performance annualisée de 32%

PROCHAINES ÉTAPES

    • La fin d’année approche et je vais vous préparer un bilan de 2019. Un point sur les marchés bien sur (quelle année !), ce qui a fonctionné comme stratégie mais aussi les erreurs que j’ai fait.
    • Si vous voulez faire travailler votre argent, et que vous ne savez pas par ou commencez, ne restez pas sans rien. Formez vous, lisez et surtout planifier ce que vous allez faire en 2020 ! Je vous expliquerais ce que je compte faire en 2020.

    A propos de l'auteur

    Tanguy

    Laisser un commentaire

    Apprenez à faire travailler votre argent

    Téléchargez gratuitement le guide "Comment investir et construire votre indépendance financière"

    Votre email est en sécurité

    Apprenez à faire travailler votre argent

    Téléchargez gratuitement le guide "Comment investir et construire votre indépendance financière"

    Votre email est en sécurité