Investir Jim Rogers Matières premières

Mise au point sur le sucre: enfin le rebond

Les choses bougent sur le sucre ! Après mon dernier article sur la baisse du cours du sucre il y a un an, je vous propose une mise à jour de ma précédente analyse fin 2013 du marché du sucre.

image sucreRAPPEL DE MA THESE FIN 2013

  • Le prix du sucre a fortement baissé depuis 3 ans et se trouve sous son coût de production ce qui va peser sur les marges des producteurs et donc sur l’offre.
  • La demande continue de croître régulièrement sous l’effet double de la hausse de la population et du niveau de vie.
  •  À minima le prix devrait se stabiliser dans un premier temps puis rejoindre le niveau de son coût de production. Si la demande devient supérieure à l’offre, on peut s’attendre à une hausse importante des prix.

LA SITUATION DU SUCRE À DATE

  • Cours du sucre Juin 2016Regardons d’abord l’évolution du prix du sucre (en cent / livre sur le marché américain). Le cours a quasiment été divisé par 3 depuis 2011 avec un passage sous les 11c fin août 2015 !
  • Depuis cette date, le cours a fortement rebondi et côte près de 20c soit presque le double en moins d’un an.

LA PRODUCTION DE SUCRE EST REDEVENUE DÉFICITAIRE

  • Après plusieurs années de dégradation, la situation du marché s’est finalement inversée. Après 4 années excédentaires d’affilée, la production 2015/16 devrait s’établir à 174m tonnes, soit une baisse de 6,5% par rapport à la saison 2014/15.
  • Cette inversion de tendance a déclenché un fort rebond du sucre qui côtait encore en 2015 sur des plus-bas historiques.
  • La demande de sucre a continué de croître, de 1,5% à 184m tonnes, soit un déficit de 10m tonnes. Cette demande est tirée par la hausse de la population mondiale (+1%) ainsi que par la hausse du niveau de vie. Comme je l’écrivais l’année dernière, l’avantage avec l’augmentation de la population, c’est qu’elle est extrêmement prévisible. On note toutefois un ralentissement de la croissance notamment avec des achats moindres des pays pétroliers en raison de la baisse des prix du baril.

 

CETTE SITUATION PEUT-ELLE DURER ?

  • La production est en baisse dans la plupart des pays sauf le Brésil. En dehors des aléas climatiques (en Inde et en Thaïlande notamment), cette baisse s’explique par le fait que les producteurs de sucre perdent de l’argent au cours actuel. Les experts estiment qu’il faudrait un prix de 22/23 cents pour rémunérer correctement les producteurs brésiliens (le Brésil est le premier producteur du monde et celui qui a les coûts les plus bas). Le Brésil bénéficie toutefois de la baisse de la monnaie ce qui lui permet d’abaisser son coût de production qui est aujourd’hui peut-être inférieur à 20 cents.
  • Il est probable que la situation perdure sur la saison prochaine, car augmenter les volumes de productions prend du temps.

CONCLUSION

  • Après un très fort rebond du prix du sucre à 20 cents, la production est déficitaire. Les prix devraient donc être sensibles aux aléas climatiques et la production brésilienne sera regardée de près. La dynamique de la consommation reste intacte, à 1,5% par an.
  • Alors que je recommandais d’investir à 12c en 2015, je pense que la situation est moins favorable pour investir aujourd’hui et qu’il est sage d’être prêt à prendre tout ou partie de ces bénéfices.
  • Pour jouer la hausse, je privilégie le tracker iPath Dow Jones-UBSSugar ETN. (code SGG) L’offre de certificat n’est pas satisfaisante en raison des très faibles volumes. Ce tracker n’est pas disponible sur Fortuneo, j’investis via mon nouveau compte Interactive Brokers.
  • D’un point de vue personnel, cet investissement aura été riche d’enseignement : le cours est descendu bien plus bas que ce que j’imaginais (12c) alors que j’étais à l’aise d’acheter à 17c, sous le coût de production. Le rebond a été aussi spectaculaire que la baisse. Mais pour en profiter, il fallait être patient, quasiment 3 ans et être prêt à renforcer dans la baisse. Je pense que je vais suivre la hausse pour l’instant car nous n’allons pas revenir très vite à une situation de surproduction et le déficit pourrait se poursuivre en raison de la hausse de la consommation.

 

Bons investissements

Pour apprendre comment j’ai mis en place ma stratégie d’indépendance financière, inscrivez-vous à ma lettre d’information et recevez mon guide gratuit

Laisser un commentaire

Apprenez à faire travailler votre argent

Téléchargez gratuitement le guide "Comment investir et construire votre indépendance financière"

Votre email est en sécurité