Immobilier

Investir en mobil home et faire 12% de rentabilité

Ecrit par Tanguy

investir en mobil homeAujourd’hui, je vous présente  Stéphanie et Benjamin, qui nous racontent leur investissement dans un mobil home. Je vous en parle car ils réussissent à dégager une rentabilité supérieure à 12%. Place à l’interview pour voir comment investir en mobil home !

Bonjour Stéphanie et Benjamin, est ce que vous pouvez vous présenter ?

Nous sommes Stéphanie et Benjamin, trentenaires, lyonnais, et futurs parents !

En 2013, au lieu de laisser dormir nos quelques économies sur un livret qui année après année rapporte moins (bientôt il faudra payer la banque !), nous avons souhaité investir dans un Mobil Home dans le cadre d’un investissement locatif.

C’est notre expérience que nous faisons partager sur le site www.investirmobilhome.com afin que celles et ceux qui souhaitent se lancer dans cette aventure passionnante soient le plus informés possible et évitent les campings malhonnêtes. »

Quels sont les points forts de l’investissement en mobil home ?

Sans faire une liste à la Prévert, on peut mentionner trois avantages majeurs.

Premièrement, il n’y a pas, ou peu, de taxe.

Le Mobil Home est considéré comme un bien meuble (et non un bien immeuble), ainsi, vous ne payez pas de taxe foncière ni de taxe d’habitation. Au moment de l’achat, il n’y a pas non plus de frais de notaire.

La seule taxe dont vous aurez à vous acquitter est la taxe de séjour (entre 100 et 200 € par an).

Deuxièmement, ce n’est pas cher !

En effet, un Mobil Home d’occasion et équipé (cuisine, vaisselles, literie, etc.) coûte entre 15 000 et 25 000 € (ensuite, comme pour une voiture, tout dépend du modèle, de l’âge et des options !).

L’investissement initial est donc peu important, et ceci plaira aux bourses modestes comme à ceux qui souhaitent commencer par des investissements modestes.

D’autant, et ce n’est pas négligeable, que la TVA est récupérable sur l’achat du Mobil Home (cf. pour plus de détails le chapitre « LMNP et récupération de la TVA » sur le site).

Troisièmement, une demande en hausse.

On ne s’en doute pas avant d’avoir mis le nez dedans mais un Mobil Home bien équipé, dans une zone fortement touristique, implanté dans un camping 3 ou 4 étoiles, se loue de février à novembre ! Surprenant n’est-ce pas ?

Contrairement à un appartement au ski ou en bord de mer, la demande locative pour du Mobil Home haut de gamme existe tout au long de l’année. Avec des semaines qui peuvent se louer plus de 1 200 € en plein mois d’août.

Et là on reboucle avec le point précédent, faire du haut de gamme en Mobil Home coûte beaucoup moins cher qu’en investissant dans un bien immobilier…

Tu as bien couvert les points forts, maintenant quels sont les risques de cet investissement ?

Concernant les risques ou plutôt les points de vigilance, je n’en retiens qu’un, celui du choix du camping où acheter votre Mobil Home. Car tous les campings ne se valent pas.

Les informations sur le site sont très bien détaillées concernant cet aspect mais, en gros, retenez qu’il faut un camping qui vous permette de louer par vous-même, sans frais, dont les dates d’ouverture sont suffisamment importantes, avec un bon niveau d’équipements et qui, point essentiel, ne vous oblige pas à changer de Mobil Home régulièrement.

Ce dernier point est vraiment primordial. Un propriétaire de Mobil Home n’est pas propriétaire de l’emplacement. Ainsi, vous louez chaque année votre parcelle (le tarif annuel comprend, outre la location de la parcelle et son entretien, vos consommations en eau et en électricité). Et, malheureusement, des campings malhonnêtes conditionnent le renouvellement de votre contrat de location de la parcelle d’une année sur l’autre au fait que vous achetiez un nouveau Mobil Home neuf, même si le votre est récent (moins de dix ans) et qu’il est en parfait état.
Pourtant, un Mobil Home bien entretenu a une durée de vie de 20 ans, voire plus avec quelques rafraîchissements, et cette durée de vie est un élément déterminant pour la réussite de votre investissement. Car c’est la durée qui fait que cet investissement est particulièrement rentable.

Quelle est la rentabilité de ton investissement ?

Je me contenterai ainsi de reprendre l’exemple du site www.investirmobilhome.com :

On prend un Mobil Home d’occasion (ancienneté : 5 ans) avec 3 chambres, haut de gamme, installé dans un camping 4 étoiles.

La parcelle sera louée 4 000 € par an.

Ce Mobil Home est acheté 25 000 €. Vous récupérez la T.V.A. à 20 % sur cet achat soit 5 000 €, donc votre Mobil Home vous revient à 20 000 €.

En partant sur 2 500 € de bénéfices par an (bénéfices, pas revenus locatifs), vous avez remboursé votre Mobil Home en 8 ans (2 500 € * 8 = 20 000 €).

J’attire votre attention sur la rentabilité nette de l’investissement : supérieure à 12 %…
Comme indiqué plus haut, en partant sur un Mobil Home d’une durée de vie de 20 ans, il reste plus ou moins 7 années d’exploitation, soit 2 500 € * 7 = 17 500 €.

En prenant de la marge pour les aléas, cela donne entre 10 000 € et 15 000 € de bénéfices potentiels sur la durée de l’opération.

Et bien sûr, sans compter vacances et week-ends gratuits que vous passerez dans votre Mobil Home.

Merci pour ton retour d’expérience, je n’aurais jamais imaginé investir dans un mobil home. C’est original et au final assez rentable si l’opération est bien faite.

Si vous voulez vous aussi raconter vos investissements, laissez un commentaire !

Bons investissements

A propos de l'auteur

Tanguy

15 Commentaires

  • Très interessant…! Et qui s’occupe des locations? Car si tu loues toutes les semaines à des personnes différentes, ça ne doit pas être évident de faire les entrées/sorties? Ou bien tu as un gestionnaire?

    • Bonjour JF.
      En effet, une personne de confiance, sur place, en statut auto-entrepreneur, qui assure accueil et état des lieux. C’est ce qui permet de réussir cet investissement même à distance.
      A bientôt.
      Benjamin.

  • Bonjour,

    La question que je me pose est la suivante : En cas de revente, la valeur du mobil-home diminue t-elle ou augmente t-elle ? Car si un mobil-home acheté 25 000€ vaut 10 000€ 5 ans après, on est bien loin des 12% de rentabilité. Un mobil-home ne se dégrade t-il pas beaucoup plus vite qu’un appartement ?

    Cordialement,

    Nicolas @ Objectif10%

    • Bonjour Nicolas.
      Oui, je te confirme, un MH se décote très vite, comme une voiture. C’est un bien mobilier, et non un bien immobilier (on peut pas avoir le beurre – le prix très abordable – et l’argent du beurre – la prise de valeur et la durabilité ! 🙂 ).
      C’est pourquoi l’investissement est rentable et pertinent si une fois ton MH acheté, comme mentionné dans l’exemple, tu vas au bout de la durée de vie de ton MH.
      C’est définitivement un schéma différent de celui de l’immobilier. D’un côté une grosse mise de départ, une rentabilité assez faible, mais un bien qui dure et qui prend de la valeur avec le temps. De l’autre, un achat très abordable, une grosse rentabilité pendant un certain nombre d’années, mais au final un bien qui reste périssable.
      Ce sont deux modèles d’investissement différents. Plutôt complémentaires d’ailleurs.
      Espérant avoir répondu à ta question.
      Amicalement,
      Benjamin.

  • Je me demandais si il est possible de bénéficier de réductions fiscales en investissant dans ce type de logement un peu… spécial 😉
    J’ai cherché quelques infos sur les dispositifs existants (genre ça http://investir-loi-pinel.org ) mais j’ai pas trouvé d’infos précise.

    • Bonjour.
      Non, pas de défiscalisation possible type Bouvard, Pinel, Duflot et consorts.
      Mais la possibilité du statut LMNP pour la récupération de la TVA, l’amortissement du bien et la quasi suppression de l’impact sur l’impôt sur le revenu.
      Et c’est déjà pas si mal ! 🙂

  • Bonjour,

    Un commentaire assez court car je me suis lâché sur mon blog en reprenant les arguments de la « plaquette commerciale » proposée par Benji & Steph’
    Ca me fait quand même marrer l’argument qu’on lit un peu partout la mer c’est pourrave y a pas de la demande locative tout le temps alors que le camping dans la Creuse à 100 kilomètres du premier pékin c’est blindé 365 jours par an. Sûrement l’effet fiesta boom boom pour tout le monde de TF1 😉

    Il ne faut pas oublier non plus que la rentabilité annuelle pour un bien qui aura au final une valeur résiduelle nulle (voire négative car il faudra débarrasser le camping de l’épave) ne peut pas être comparée avec un celle d’un bien qui risque d’avoir une valeur résiduelle supérieure au prix d’acquisition n’en déplaise à l’auteur des jolies colonies de vacance 😉

    Petite devinette pour les matheux. A quel taux annuel (intérêts composés) faut-il que je place 20000 € pour un gain de 15000 € au bout de 15 ans ?
    La première bonne réponse gagne un séjour (transport et nourriture à la charge du gagnant) d’une semaine en Guadeloupe (j’offre le même lot à Benji & Steph parce qu’au fond je suis moins méchant en vrai que par blog interposé et qu’il n’y a pas qu’aux Charmettes qu’on peut passer ses vacances)
    Attention en haute saison c’est chaud pour les disponibilités la Guadeloupe c’est pas le fin fond de la Creuse mais on a quand même des visiteurs de temps à autre 😉

  • bonjour,

    Vous parlez de choix d’emplacement pour réaliser ce type d’investissement. Les emplacements sont souvent gérés par des grands groupes, cela signifie t il qu’il faudrait se tourner vers les autres groupes, plus petits?
    Qu’en est il lors d’un investissement sans passer par un crédit?

    • Bonjour.
      Par choix de l’emplacement j’entends choix du camping, afin que ce dernier respecte les critères permettant d’envisager ce type d’opération et, une fois le camping choisi, emplacement de la parcelle, car toutes les parcelles au sein d’un camping ne présente pas le même intérêt.
      Amicalement.

  • L’investissement dans un mobil home pourrait m’intéresser à l’avenir. Il comporte de nombreux avantages pour l’acheteur. Ce sera peut-être mon second achat, qui sait ? En tout cas, merci d’avoir parlé du mobil home !

    • Bonjour,
      le calcul de rentabilité tient compte de la dépréciation du mobilhome avec l’hypothèse qu’il vaut 0 au bout de 20 ans. Effectivement sinon cela ne serait pas aussi intéressant

  • bonjour, a combien estimez vous le fait d’enlever un MH d’ un camping et d’en ramener un autre ?Il faut aussi refaire les branchements ainsi que les évacuations

    Merci de votre retour

Laisser un commentaire

Apprenez à faire travailler votre argent

Téléchargez gratuitement le guide "Comment investir et construire votre indépendance financière"

Votre email est en sécurité

Apprenez à faire travailler votre argent

Téléchargez gratuitement le guide "Comment investir et construire votre indépendance financière"

Votre email est en sécurité