Actions Immobilier USA Investir Or Psychologie

Reporting Décembre 2016 – Le secret pour devenir libre !

Pour devenir libre, tout se joue dans la tête

Le mental : le secret pour devenir libre

Quel est le secret pour devenir libre financièrement ?

Avant d’y venir, laissez moi vous souhaitez une très bonne année 2017 à vous et à vos proches. Ce secret, c’est mon cadeau pour cette nouvelle année. C’est lui qui m’a permis de radicalement changer de vie il y a 5 ans.

Le mois dernier, je vous parlais de l’importance de savoir sortir du troupeau ! Cela a été un ingrédient fondamental de mes progrès depuis 5 ans sur le chemin pour devenir libre financièrement.  Cela m’a permis de remettre en cause le statu quo et de réfléchir au lieu d’être dans l’imitation de mes proches. Mais je n’ai pas toujours été comme cela. Ce n’est pas un gène que l’on a a la naissance (en tout cas pas en ce qui me concerne). Cela a plutôt été une compétence, que je continue à cultiver.

Lorsque j’ai commencé à investir en 2011 dans l’immobilier aux USA, je ne l’ai pas fait pour être différent. Je l’ai fait car c’était pour moi le meilleur moyen de faire travailler mon argent. Et que j’avais un brûlant désir de mettre en place des revenus alternatifs à mon travail salarié.
Voila le vrai secret pour devenir libre. Ce qui s’est joué à ce moment de ma vie, c’est le désir de devenir libre, de ne plus dépendre d’une entreprise capable de supprimer votre job du jour au lendemain.

Alors que nous commençons une nouvelle année, je vous souhaite de prendre la résolution ferme et définitive d’avancer sur le chemin de la liberté financière. Car c’est cette résolution, ce désir brûlant, qui sera le socle de toutes vos actions à venir. Et qui sait ou cela vous mènera ? Dans mon cas, cela m’a permis en autres

  • d’acquérir 5 maisons aux USA
  • de me former à l’investissement à la valeur en bourse (et de ne plus faire de bourse « casino »)
  • de comprendre les cycles de l’investissement
  • de surmonter ma peur et de lancer le blog que vous êtes en train de lire.

Cette logique peut s’appliquer d’ailleurs à d’autres domaines de votre vie (santé, sport,..)

Prenez cette résolution de devenir libre et mettez en place chaque jour des actions pour vous en rapprocher.
Et parfois elles sont plus simples que de se lancer dans le blogging 🙂 Par exemple, ouvrir un PEA ne prends que quelques minutes, j’y  reviendrai…
Pour vous donner deux exemples personnels:
Nous avons mis en location notre résidence principale sur AirBnB. sur quelques périodes de temps ou la maison était vide. 3 locations plus tard, nous avons gagné plus de 1,300 euros.
Cette année j’ai mis en location mon parking et choisit de garer ma voiture dans la rue. 1 annonce sur le bon coin et quelques jours plus tard, un locataire était trouvé et je touche 125 euros supplémentaires tous les mois, soit 1500 euros par an.
Je ne dis pas cela pour faire de l’étalage mais juste pour vous montrer qu’il est possible, même à un modeste niveau, de se créer des revenus passifs à celui qui le souhaite ardemment. C’est ce que je vous souhaite pour 2017 !

Nous n’avons pas encore essayé la location de notre voiture mais sachez que c’est possible également. J’ai ainsi loué un van à un particulier qui lui a permis de gagner 400 euros pour une semaine de location.

FAITS MARQUANTS DE DECEMBRE 2016 – Toujours plus haut !

  • Côté marché, la bourse américaine a terminé l’année en fanfare et dépassé ses plus hauts niveaux historiques. Le Warren Buffet ratio est de 126% soit le ratio de mars 1999, seulement 12 mois avant l’explosion de la bulle internet (mars 2000). L’élection de Donald Trump a propulsé les indices boursiers vers des sommets en un temps très court. Bien qu’il soit impossible de prédire l’avenir (et donc l’évolution des cours de bourse), le bon sens recommande de se préparer à la possibilité d’une chute forte des indices (tout en sachant qu’elle pourrait ne pas se produire tout de suite)
    Devenir libre: danger sur les indices boursiers
  • J’ai soldé ma ligne Avanquest, avec une plus-value de 30% en quelques mois seulement (coup de chance, il en faut aussi !)
  • J’ai pris des bénéfices sur 2 autres valeurs dont l’une est en hausse de 30% et l’autre de 50%
  • Suite à ces récentes prises de bénéfices sur ces 3 valeurs analysées par l’Investisseur Français , mon PEA n’aura jamais été aussi liquide avec 43% de cash. Ce qui me va bien au regard du risque élevé de krack boursier.

PORTEFEUILLE

  • Le portefeuille est toujours majoritairement investi (59%) en immobilier US. Je suis propriétaire de 5 maisons. Sur Décembre le cash flow est de -2157 USD en raisons de travaux et du paiement des impôts locaux. Comme on me pose régulièrement la question, je reçois mes loyers nets en dollars sur un compte Bank of America.
  • Les actions sont le 2e poste le plus important (18%). J’investis dans la valeur en suivant les excellentes analyses de l’Investisseur Français.

    image-5
  • Le portefeuille baisse 7% (et reperd donc la hausse de 10 % du mois de novembre) Encore une fois, l’évolution a été contrastée avec une poursuite de la baisse de SEARS qui est carrément passée sous les 10 dollars. C’est dur de tenir psychologiquement cette position mais je me rappelle ce que disait Peter Lynch dans son livre Et si vous en saviez assez pour investir en bourse. Il parlait d’une action qui avait vu son cours divisé par 4. Alors jeune analyste chez Magellan, il ne comprenait pas cette baisse. Après avoir refait ces calculs de valeur de la société, il décida de conserver et finalement l’action a rebondi. Dans le cas de SEARS, je souhaite ne pas me tromper, mais il est dur de ne pas valoriser le plus grand parc d’immobilier commercial aux USA (que détient SEARS) à moins de 10 milliards de dollars. Avec une capitalisation actuelle de moins d’ 1 milliard de dollars. Souhaitons que l’année 2017 voit un changement de tendance. Je peux par contre me reprocher d’avoir fait de SEARS ma première position (et de très loin). Ce ‘all in’ comme disent les joueurs de poker aura été une grosse erreur et je m’attache à présent à ne refaire cette erreur.
  • A l’opposé, une forte hausse du PEA de 6% sur le mois soit un progression cumulée de 242% depuis juin 2014, avec deux belles success story en 2016 Plastivoire et les Nouveaux Constructeurs
    image-6
  • Le cash disponible remonte logiquement à 11% suite à mes prises de bénéfices.
  • L’or et l’argent représentent 12% de mon patrimoine. Je détiens l’or et l’argent via les sites aucoffre.com et goldmoney.com.

CE QUE J’AI APPRIS – Mes lectures

  • Le livre  Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études d’Olivier Roland, très intéressant pour les blogueurs car son auteur est une référence du blogging mais également pour les adeptes de l’entrepreneuriat et du développement personnel. Je ne l’ai pas encore fini, mais ce que j’ai lu vaut déjà son pesant de cacahuètes.
  • Le livre   The rise of Charles Ponzi, par Charles Ponzi. L’histoire du fameux inventeur du schéma d’escroquerie qui porte son nom. Bien que l’auteur soit un escroc assumé, ce livre contient quelques perles de psychologie humaine. En voici une que j’ai résumé pour vous.
    Un jour une dame vient avec un policier pour retirer son argent, soupçonnant (à raison) une fraude. Charles Ponzi s’exécute et la dame a un moment de regret. Elle demande à garder son argent investi (il faut dire que Ponzi paye un intérêt de 50% en 90 jours) ce qui ne manque pas d’énerver le policier qui comprend qu’il a perdu son temps. Ponzi refuse en déclarant qu’il ne peut accepter d’argent de gens qui ne lui font pas confiance. Et le policier de conclure que ce Ponzi est décidément un honnête homme… 

PROCHAINES ÉTAPES

  • Je vais consacrer les prochains jours à préparer mes objectifs pour l’année 2017 avec en tête de conserver les bonnes habitudes acquises et d’en acquérir de nouvelles !
  • Je reviendrais dans un prochain article sur l’année 2016, ce qui a bien fonctionné et à l’inverse mes erreurs (et il y en a eu plusieurs) ! Je vous dirais également comment je compte investir mon argent en 2017 alors restez connecté
  • Une surprise arrivera sur la chaine Youtube courant janvier, j’ai profité de ma semaine de Noël à Londres pour aller interviewer un investisseur immobilier qui cartonne. 

Bons investissements

5 Commentaires

  • Bonjour,
    Je suis avec beaucoup d’intérêt vos reportings mensuels et trouve votre démarche très intéressante.
    Je me pose une question sur l’acquisition de maisons aux US. Les taux de rendement nets sont très attractifs mais je suis étonné du très faible cash flow mensuel généré par vos 5 maisons. Sur les 18 derniers mois, d’après vos reporting, ils sont proches de 1500USD en moyenne avec visiblement beaucoup de travaux de maintenance. Sur Une base de rendement de 10%, cela induirait des maisons acquises entre 30 et 40 kusd, ce qui paraît très faible. Par ailleurs, les maisons sont en principe rénovées, du coup je suis étonné des nombreuses dépenses liés au toit, clim… incluses normalement dans le prix d’acquisition.
    Merci pour votre partage d’expérience.
    Gilles

    • Bonjour Gilles,
      en effet si le cash flow brut théorique est de 4,000 $ bruts par mois, le rendement net est généralement de 2,000 $ net par mois. Ces derniers temps, le rendement a été impacté principalement par mes 2 maisons à Atlanta que j’ai acquis pour 38,000 $ chacune. Je n’ai pas la même qualité de gestion locative que mes maisons à Tampa et Birmingham. Car je l’ai acheté en direct sans bénéficier du réseau de mon partenaire François (qui a l’époque ne proposait pas encore d’offre à Atlanta). De plus c’est maisons n’ont pas été rénovés à l’achat. C’est une leçon pour moi et j’espère pour vous: il est plus performant de passer par un spécialiste local comme François que d’y aller en direct. Pour 2017, mon objectif est donc de redresser la barre sur ces 2 maisons à Atlanta.
      En termes de rentabilité, il faut également ajouter la plus-value. Les maisons se sont appréciés de 50% à 100% en 5 ans ce qui vient en plus de la rentabilité locative.
      Tanguy
      Tanguy

      • Merci pour cette réponse et ces conseils instructifs. Les plus-values sont impressionnnantes, vous êtes visiblement rentrés sur le marché avec un très bon timing !
        Bravo pour votre blog et votre transparence.
        Gilles

      • Concernant votre portefeuille boursier, je suis d’accord avec vous. Je suis souvent sorti trop tôt de lignes en lesquelles je croyais pourtant et qui ont rebondi…après.
        J’ai aussi profité de la hausse de PVL après être rentré à 15 €, c’est une superbe entreprise que j’ai connu au cours de mon parcours professionnel. J’en suis sorti pour prendre mes bénéfices et mise aujourd’hui beaucoup sur CAPELLI, PME de promotion immo avec beaucoup de visibilité et de projets.
        Je suis par ailleurs sorti de tout mes lignes « grosses valeurs » et sensibles aux indices car peu confiant à CT sur l’évolution du CAC.

        • La discipline est surement l’une des qualités la plus dure à appliquer dans l’investissement. Et Sears met ma patience à rude épreuve. La règle est donc simple: tant que la thèse initiale est valide, je reste investi. Nous verrons si l’avenir nous donne raison
          Nous verrons si de prochaines opportunités permettent d’investir les liquidités du PEA

Laisser un commentaire

Apprenez à faire travailler votre argent

Téléchargez gratuitement le guide "Comment investir et construire votre indépendance financière"

Votre email est en sécurité