Actions Jim Rogers Matières premières Mentors Or

Jim Rogers: ses investissements en 2014

SkagenfundsCette semaine, j’ai eu le privilège d’être invité à Londres à la conférence du fonds Skagen. Forcément, avec Jim Rogers, comme speaker, je ne pouvais pas manquer d’y assister. Et Jim Rogers n’a pas été avare d’idées d’investissements. Voici ses points de vue !

La Chine: des changements très positifs en cours
Le marché actions n’a pas bien performé ces dernières années. Mais lors de la session plénière du parti communiste chinois, une décision clé a été prise « C’est le marché qui doit déterminer en dernier ressort la prise de décision ». Par exemple, le système de santé chinois (a peu près inexistant) va être ouvert au marché.
Un programme massif d’investissement va être fait dans plusieurs secteurs: la santé, les chemins de fer, le marché des changes, l’énergie, le tourisme, la pollution, le ecommerce,… Selon Jim Rogers, il est possible qu’il y ait des problèmes à court terme, mais sur un horizon d’investissement de 10 ans, la performance devrait être au rendez-vous.

Le Japon: un avenir sombre mais un rebond possible à court terme
Jim Rogers est pessimiste sur le Japon. D’ailleurs le marché actions n’a toujours pas retrouvé ses niveaux d’il y a 20 ans. Mais si Abe continue à faire marcher la planche à billets, beaucoup d’argent va continuer à chercher à s’investir. Pour Jim Rogers, c’est la route vers le désastre et la destruction de la monnaie pour les prochaines décennies. Mais à court terme, l’effet pourrait être positif.
Pour jouer ce thème, Jim Rogers s’est positionné sur Nippon Telephone and Telegraph. Il pense que les japonais commenceront par investir sur des grandes entreprises très connues du grand public comme NTT. En effet, en janvier 2014, le gouvernement a pris la décision de permettre aux investisseurs particuliers d’investir en actions en étant exonérés d’impôts. Selon Jim Rogers, à chaque fois qu’un gouvernement a pris une décision similaire, cela a entraîné une hausse des marchés actions.

La Russie: un des marchés émergents les plus prometteurs
Jim Rogers est très positif sur la Russie. C’est un changement car il a été négatif sur la Russie depuis plusieurs décennies. Selon lui c’est l’un des marchés les plus détestés au monde ce qui en fait un marché peu cher. Mais surtout, il perçoit un changement dans l’attitude des dirigeants. Selon lui, Poutine se rend compte qu’il doit changer pour arrêter de faire fuir les investisseurs et enrichir le pays (et s’enrichir par la même occasion). Poutine souhaite même faire de Moscou une grande place financière.
Pour jouer ce thème, Jim Rogers est actionnaire du « Moscow Exchange », l’équivalent de notre Euronext.
Selon lui, il s’agit d’un des marchés émergents les plus prometteurs et l’un des seuls combinant:
– une monnaie convertible (à la différence de la Chine)
– peu de dettes
– des réserves de changes importantes

L’agriculture: les prix doivent remonter
L’indice est en baisse de 18% depuis 1988 ! Ce secteur a été un cauchemar: l’âge moyen des agriculteurs est de 58 ans aux USA, de 66 ans au Japon. Le plus fort taux de suicide en Angleterre est chez les agriculteurs. Personne ne veut devenir agriculteur !
Personnellement, j’adhère à la thèse mais je la tempère en constatant que certains agriculteurs s’en sortent très bien. Ainsi les revenus des grands exploitants de la Beauce sont plutôt confortables. De plus, il y a eu des améliorations très fortes de productivité au niveau mondial qui ont contrebalancé la réduction du nombre d’agriculteurs.
Sur le sucre en particulier, je lui ai demandé son avis (si vous avez lu ma thèse ici) Selon lui, l’investissement est intéressant car le prix est 75% sous ses plus hauts et les fondamentaux sont positifs. Il a acheté du sucre ainsi que des actions d’une compagnie malaisienne. Si le prix ne remonte pas, nous perdrons de l’argent ensemble conclut-il.

Les compagnies aériennes: un secteur attractif.
Lorsque j’étudiais la stratégie à l’ESSEC, le secteur des compagnies aériennes était souvent cité en exemple comme LE secteur déficitaire par excellence. Je ne m’attendais donc pas à entendre Jim Rogers positif sur le secteur.
Et pourtant, Jim Rogers a investi dans la compagnie scandinave SAS, qui sort tout juste d’une quasi faillite. Il est aussi actionnaire d’Aeroflot (mais ne recommande pas l’achat car le cours de l’action a déjà bien progressé).
Jim Rogers est aussi actionnaire de NOK, une compagnie thaïlandaise, qui a prévu de desservir la Birmanie (pays sur lequel Jim est très positif). Mais depuis la guerre civile en Thaïlande le cours a baissé. Il y a donc une opportunité d’y investir, que je vais regarder de plus près.

Les obligations: un marché baissier se met en place
Depuis leur point bas en 1981,  les obligations ont connu un formidable marché haussier pendant 31 ans.
Mais Jim Rogers est convaincu que le marché haussier est a présent terminé. Son conseil est clair:
« Si vous détenez des obligations, vendez les sauf s’il s’agit d’obligations court terme ou de situations spéciales ». Jim Rogers a d’ailleurs une position de vente à découvert sur les junk bonds.

Les marchés actions: soyez prudents
Les marchés n’ont pas eu de correction de plus de 10% depuis 2 ans, il y en aura surement une en 2014 selon lui. Et cette baisse incitera les banques centrales à continuer à faire marcher la planche à billets. Selon Jim Rogers, les banques centrales devraient continuer à imprimer de l’argent. Ce qui pourrait ainsi amener à une situation de bulle sur les actions, puis un krach. La situation sera alors très difficile car les niveaux de dettes seront beaucoup plus élevés qu’en 2008.
De plus les marchés actions américains sont à des plus hauts historiques. Comme il dit « Il faut acheter bas et vendre haut ». Et non « acheter haut en espérant que cela monte plus haut ». Il existe d’autre marchés qui ne sont pas à des plus hauts historiques et c’est là que Jim Rogers investit.

L’or: la baisse devrait se poursuivre
Jim Rogers n’a pas vendu son or, mais il n’est pas à l’achat non plus. La situation de l’or est compliquée. Il a progressé pendant 12 ans sans interruption, ce qui inhabituel. L’Inde a été l’un des principaux acheteurs pendant des décennies. Mais le gouvernement indien a mis en place de fortes restrictions pour diminuer son déficit commercial ce qui a fait chuter la demande d’or. Il y a donc encore beaucoup de problèmes à venir sur le marché de l’or. De plus, Jim Rogers remarque qu’il existe encore beaucoup d’investisseurs positifs sur l’or et il ne voit pas de plus bas tant qu’ils n’auront pas vendu. Jim Rogers s’attend à une correction de 50% depuis les plus hauts (soit 900-1000 dollars l’once). Si ce niveau est atteint, Jim espère être assez malin pour investir (on ne s’inquiète pas pour lui :-))

Le niveau de dettes aux USA
Certains journalistes comparent la situation de dette actuelle aux niveaux de dette que les USA ont connu à la sortie de la seconde guerre mondiale, ce qui n’avait pas empêché la croissance par la suite. A la question de savoir si une analogie est possible, Jim Rogers réfute car selon lui il y avait alors des avantages qui ont disparu aujourd’hui
– Les capacités de production étaient importantes et financées par la guerre
– Le taux d’épargne était élevé
– La domination technologique était forte et sur la plupart des secteurs,

Si vous ne connaissez pas le fonds Skagen, je vous conseille d’aller sur leur site internet. Il s’agit d’un fonds value, basé en Norvège (loin des bruits de Wall Street) et fondé il y a 20 ans. Il gère plus de 13 milliards de d’euros avec des clients d’Europe du Nord (Scandinavie, UK, Pays-Bas principalement).

La semaine prochaine, je reviendrais sur un autre thème intéressant de la conférence « Pourquoi les marchés émergents sont moins risqués en 2014 que les marchés développés ? »

Jim RogersJe vais faire une interview de Jim Rogers mercredi 22 janvier.
Si vous voulez que je pose des questions de votre part, c’est possible.
Pour cela, écrivez votre question dans la rubrique commentaires ci-dessous, avant le 21 janvier !
Et vous, quelle question voudriez vous poser à Jim Rogers ?

Bons investissements

A propos de l'auteur

Tanguy

7 Commentaires

  • Jim n’est pas positif sur l’or mais les stocks du Comex seront vides d’ici à la fin 2014. Sachant que c’est le fixing de Londres qui fixe le prix de l’or et que bientôt plus aucune once de ce métal ne sera détenu en Angleterre. Sachant que la majorité de l’or physique est désormais détenu par la Chine et que celle-ci a donc tout intérêt ä voir cet or s’apprécier, Ne pense-t-il pas qu’une grande réforme du fixing de l’or devrait avoir lieu ayant pour conséquence une revalorisation du prix de l’once à des niveaux reflétant mieux l’augmentation massive de la masse monétaire de ces dernières années via les QE illimités.

    • Mon sentiment est que Jim Rogers est confiant dans les fondamentaux de l’or, il répète qu’il ne vend pas son or. Ce qu’il dit, c’est que le rapport offre / demande peut être défavorable pour l’or en 2014. Ce qu’il craint, ce sont des ventes d’or en provenance d’Inde. Il n’a pas d’illusions sur les monnaies papier: les QE illimités sont pour lui le meilleur chemin pour détruire une monnaie.

  • Bonsoir Monsieur CARADEC,

    Je pense comme Jim ROGERS que le cours de l’or pourrait redescendre vers 1000 Dollars cela me semblerait logique en revanche j’aimerais avoir son avis sur le cours potentiel dans les deux à 5 années à venir (Faut t’il acheter de façon agressive et peut t’on voir les cours dépasser 2500 Dollars voir 5000 Dollars)?
    Concernant le cours de la parité Euro/Dollars pour l’année 2014, je souhaiterais avoir son avis plutôt 1,20 1,30 ou plutôt 1,40 1,50.
    Enfin, j’aimerais beaucoup discuter avec vous d’immobilier USA par téléphone et votre avis sur le marché de l’immobilier en France.
    Laurent SCHWALL

  • Dans le contexte actuel hyper médiatisé et le climat incertain de la finance, quelles matières conseille-t-il d’étudier et de privilégier afin d’affuter son analyse et sa perception des évènements et trends?

  • Bonjour Monsieur Caradec.

    D’abord, un grand merci pour cet article, et surtout Merci de vous avoir à nos côtés, ainsi qu’à Monsieur Jim Rogers pour ces points de vue et ses pistes.
    C’est concret et clair, et même très utile.

    Lire cet article m’a permis d’éviter quelques erreurs dans la précipitation.

    Mes questions portent sur les terres rares et les métaux stratégiques:

    – Est-il possible de connaître l’avis de Monsieur Rogers sur l’investissement en terres rares et métaux stratégiques (en détention directe et non en titres)?
    – Est-il raisonnable d’y investir encore en ce début d’année 2014, et quel est le potentiel pour ces terres rares et les métaux stratégiques?

    Je vous en remercie.

    Bien cordialement.

    Joseph S.

    • Bonjour Laurent,
      le transcript de l’interview en anglais est fait, il me reste la traduction en francais à écrire ! Du pur Jim Rogers dans le texte, 45 min de bonheur ! A suivre très vite

Laisser un commentaire

Apprenez à faire travailler votre argent

Téléchargez gratuitement le guide "Comment investir et construire votre indépendance financière"

Votre email est en sécurité